Les dangers du gel hydroalcoolique!

Rassurez-vous, pas de théorie complotiste à la con dans cet article comme on en voit surgir à foison en ce moment. D’ailleurs, c’est dommage, parce que je suis sûr qu’avec un article genre « le gel hydroalcoolique va rendre votre peau plus perméable aux ondes 5G qui vont contrôler votre cerveau », je pouvais faire un carton. Mais non, cet article sera juste un simple retex d’un accident qui a touché un employé à mon boulot, et qui pourrait bien se multiplier en cette période de forte hydroalcoolisation des mains!

Le gel hydroalcoolique, c’est de l’alcool!

Que s’est-il passé au juste? Vous avez sans doute entendu parler de l’électricité statique, c’est-à-dire une différence de charge créée par le frottement entre deux matériaux, et qui peut permettre la création d’un courant électrique. Et même si vous ne savez pas exactement ce que c’est, vous l’avez sans doute déjà expérimenté en prenant une petite décharge en touchant un objet métallique après avoir enfilé un pull en laine ou vous êtes déplacé sur une moquette en traînant des pieds. Cette décharge, concrètement, c’est un arc électrique, c’est-à-dire d’une étincelle. Et c’est là qu’est le danger si vous avez les mains encore imbibés de gel hydroalcoolique, composé à plus de 80% d’alcool inflammable. C’est ce qui est arrivé à l’employé avec ses mains encore pleines de gel: étincelle + alcool + air = triangle du feu au complet et ses mains se sont enflammées. Résultat: brûlures au second degré. Le feu en question était d’autant plus vicieux qu’apparemment, les flammes étaient quasiment invisibles, et la sensation de brûlure ne sait pas fait sentir immédiatement.

Je vous rassure, l’accident en question est un cas rarissime, sinon, il est fort à parier qu’on aurait eu un grand nombre d’accidents en France depuis 3 mois. Néanmoins, il est important de se rappeler que le gel hydroalcoolique que l’on transporte et avec lequel on se lave régulièrement les mains n’est pas un produit anodin: c’est essentiellement de l’alcool et c’est hautement inflammable. En gros, cela implique que ce que vous ne feriez pas les mains imbibées d’essence (allumer une cigarette ou un barbecue, aller récupérer une tranche de pain dans votre grille-pain encore chaud…), vous ne devez pas le faire juste après vous être lavé les mains avec une solution/du gel hydroalcoolique. Ou en tout cas, assurez-vous que vos mains sont parfaitement sèches.

Cet article en quelques mots

  • Gel hydroalcoollique = alcool = inflammable.
  • Privilégiez le lavage des mains à l’eau et au savon, et n’utilisez les gels et solutions hydroalcooliques que lorsque vous n’avez pas le choix.
  • Lorsque c’est le cas, veillez à parfaitement vous sécher les mains avant de vous rapprocher d’une flamme (cigarette, barbecue, cuisinière…), d’un point chaud (plaque chauffante) ou d’une zone métallique.
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s