L’homme qui fait passer les matadors pour des baletringues!

Une fois n’est pas coutume, c’est l’actualité récente qui m’a inspiré cet article: cette décision du Conseil Constitutionnel concernant les corridas, ou plus exactement les affrontements pro/anti qui émaillent chaque évocation de cette amusante mise en scène qui consiste  à maquiller l’exécution d’un taureau par une demi-douzaine d’individus armés  en un combat épique, symbole de l’affrontement éternel entre l’homme et la nature; affrontement dont le matador est évidemment le héros, magnifique et intrépide.

Quel courage en effet, que de descendre dans l’arène armé d’une épée, et accompagné d’une équipe de cinq personnes, dont deux à cheval, armées de lances de plus de deux mètres pour y affronter un malheureux taureau… Vous allez me dire: « Oui enfin bon, il ne va tout de même pas l’affronter à mains nues! » Et pourtant…

Masutatsu Oyama

Les passionnés d’arts martiaux m’auront sans doute vus venir à des km: je fais évidemment allusion à Masutatsu (dit Mas) Oyama, le fondateur du Karaté Kyokushin (ou Kyokushinkai), un style de karaté plutôt violent, avec coups portés, des casses et dont l’essence même est le combat. Pour l’anecdote, l’épreuve ultime du Karaté Kyokushin, réservé aux combattants les plus émérites est Hyaku Nin Kumite, c’est à dire l’épreuve des 100 combats. Vous avez bien lu: une succession de 100 combats de 2 minutes chacun, dans les règles du Kyokushin, c’est-à-dire au KO.

Bref, Mas Oyama n’était pas un rigolo. Et pour prouver sa force et la valeur de son art, il a dû affronter à peu près tout ce qui se faisait au niveau combat à l’époque (dans les années 50): karatékas évidemment, mais aussi boxeurs, lutteurs etc… Et donc il a également affronté des taureaux. Mais pas vêtu d’un costume à paillettes et avec 5 gars derrière: seul, et à mains nues. Il en affronte 52 au total, en tue 3 en tout. La plupart du temps, il se contente de les coucher à terre et de leur briser les cornes du tranchant de la main. Ci-dessous un bref extrait d’un de ces affrontements (non, le top commentaire n’est pas de moi):

Pour ceux qui aimeraient aller au bout des choses, sachez que Mas Oyama a rédigé une véritable encyclopédie en 3 volumes (What is Karaté, This is Karaté et Advanced Karaté) où il présente les différents aspects du Kyokushin (combat, résistance, mental, condition physique…). Concernant la vie de Mas Oyama lui-même, si elle est globalement assez bien connue, un certain nombre de zones d’ombre persistent: cela est principalement dû au fait qu’Oyama était d’origine coréenne, alors qu’il a crée un nouveau style d’un art martial japonais. Les deux peuples n’étant pas spécialement amicaux l’un envers l’autre à cette époque là, l’histoire et la vie d’Oyama a souvent été interprétée différemment selon la nationalité des biographes. Côté cinéma, de nombreux films lui ont été consacrés, en particulier un trilogie avec la légende Sonny Chiba dans le rôle d’Oyama. Plus récemment, le film sud-coréen Fighter in the wind raconte de manière très romancée la vie de Mas Oyama (film assez moyen, avec toutefois quelques chouettes combats).  Voila, rien de plus à ajouter, je terminerai juste ce petit article par trois citations du Maître:

  • « Être comme l’acier, incassable; comme l’eau, insaisissable et comme le feu, imbattable. »
  • « Les buts de l’homme doivent être les plus hauts et les plus grands possibles ; et seuls la persévérance et la progression pas à pas permettront de les atteindre selon son propre chemin. »
  • « Peu importe que l’on soit pauvre, l’homme qui est prêt à tout pour atteindre son but, qui va de l’avant, est grand et beau ; cet homme ne peut être que noble. »
Advertisements
Cet article, publié dans Arts martiaux, Divers, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s