Krav-Maga: le combat dur

Comme je viens juste de passer l’examen de passage de ceinture bleue de Krav ce samedi 9 juin, je profite du fait que ce soit encore tout frais dans ma tête pour vous parler du combat dur (ouais alors pour info, je ne l’ai pas eue; pas forcément une surprise dans la mesure où j’ai repris en janvier dernier, donc bon…).

Kézako? On se tape pour de vrai?!

Si vous pratiquez le Krav-Maga (au sein de la FEKM en tout cas), vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a des ceintures similaires à celles qu’on peut trouver au judo ou au karaté. Et à partir du passage de la ceinture verte, il y a… le combat dur! En gros, c’est un combat de deux fois 2 minutes (30 secondes de repos au milieu), où les coups sont portés, et que l’on pratique évidemment avec toutes les protections nécessaires (coquille, protège-tibias, protège-dents, gants etc…). La première fois, on a forcément une grosse appréhension. Je vous rassure, ça ne disparaît pas après. Pour les pointilleux, voici les règles « officielles »:

Combat sans arme deux fois 2 minutes avec 30 secondes de repos entre les reprises. Les coups sont portés. Toutefois un certain nombre de consignes de sécurité sont à respecter :
– si un combattant est durement touché, l’enchaînement qui suit doit être léger ou stoppé suivant le degré de dureté ;
– si un combattant a l’occasion de donner un coup de tête, celui-ci doit être simulé ;
– si un combattant a l’occasion de toucher des endroits non protégés et fragiles comme les cervicales, le coup doit être simulé ;
– si un combattant est touché à la coquille, il doit rompre et faire un pas ou deux de côté pour signifier au minimum l’avantage qu’aurait pris son partenaire.
Les candidats ne sont pas jugés au nombre de points. Ils sont évalués sur leur attitude générale et non en fonction du gagnant ou du perdant. Ils ne doivent pas se dérober et faire preuve de courage, de détermination, de lucidité, de sang froid, d’un minimum technique et de respect du partenaire.
Protections obligatoires. Gants de boxe minimum 12 oz, coquille, protège-tibias. Protège-genoux et protège-dents recommandés.
 

Mais c’est obligatoire? On ne peut pas y couper?

Passage obligé si vous avez moins de 40 ans, fille ou garçon. Au-delà de 40 ans, le combat sera souple. Après, je suppose qu’il peut y avoir des dérogations spéciales, en cas de blessure ou autre.

Mais quel est le but?

Le Krav-Maga étant une méthode de self-défense plus qu’un sport proprement dit, il n’y a pas d’aspect « compétition », et il n’y en en fait jamais de « vrais » combats (sauf si vous décidez d’en faire vous-même avec un partenaire). Le but du combat dur est donc de mettre un peu le pratiquant dans une situation de stress un peu similaire à celle qu’il pourrait rencontrer s’il devait se défendre dans la rue par exemple. Concrètement, ce n’est pas le combat dur qui vous fera gagner votre ceinture, vous serez toujours jugé avant tout sur le programme technique que vous aurez effectué dans la première partie de l’examen. Par contre, les examinateurs observeront votre attitude, comment vous bougez, est-ce que vous maintenez bien votre garde etc… Et si vous faites vraiment n’importe quoi (non respect des règles cités ci-dessus, par exemple en portant de mauvais coups), vous pourrez sans doute la perdre.

Et concrètement, ça se passe comment?

Comme écrit ci-dessus: 2 fois 2 minutes avec 30 secondes de repos. Alors vous vous dites que c’est tranquille, qu’en boxe, c’est des rounds de 3 minutes, et à l’UFC des rounds de 5 minutes. Et pourtant, je vous assure que ça va vous sembler bien long… Vous vous souvenez votre premier shadow? Votre premier combat souple? Et comment vous avez fini sur les rotules? C’est RIEN à côté de ce qui vous attend ici! Je vous assure que je n’exagère pas: d’un point de vue cardio et endurance, le combat dur, c’est ce qu’il y a de plus terrible. Car avec le stress, la pression, les coups, on a tendance à se mettre en apnée, on oublie de respirer, et au bout de quelques dizaines de secondes, on est déjà rincé. Pour peu qu’on ait la « chance » d’aller au sol, et là… Essayez de gérer comme vous pouvez, mais dites-vous que de toutes façons, vous allez finir complètement mort: on évite les coups de pieds et autres techniques spectaculaires mais trop fatigantes et on ventile au maximum. De toutes façons, c’est l’attitude qui est jugée: est-ce que vous ne reculez pas trop? Est-ce que vous avez toujours votre garde? Est-ce que vous êtes fair play, et que par exemple, vous marquez un temps d’arrêt quand l’adversaire réussit à vous toucher aux parties? Vous ne gagnerez pas votre ceinture du le combat dur (ça sera toujours sur le programme technique), par contre, vous pourrez la perdre si vous avez une mauvaise attitude.

Et mon adversaire? Il est désigné comment?

Par les profs, et par catégorie de poids. Après, c’est la loterie, sachant que pour un gars comme moi, qui ne suis pas spécialement fan du combat dur, il y a deux types d’adversaires vraiment pénibles à affronter:

  • le gars qui aime le combat dur: en général, il a un excellent niveau, souvent il a déjà pratiqué un autre sport de combat, donc il connaît un peu, et il va vous en mettre plein la gueule. Apprêtez-vous à passer un sale moment.
  • le gars qui déteste le combat dur encore plus que vous. Mais alors que vous, vous avez un peu peur, lui, il est limite paniqué. Et du coup, il va vous foncer dessus, et vous frapper le plus fort possible, parce qu’il a vraiment la trouille. C’est encore plus difficile à gérer, et si le gars est vraiment limite dans ses interventions, il faudra compter sur une intervention des profs pour le calmer.

Donc voila, je vous ai prévenu: même si vous avez un excellent niveau, soyez prêt à souffrir niveau cardio, et à finir vraiment épuisé… Dites-vous bien que de toutes façons, ce n’est pas un combat de rue, et que si l’un des combattants est vraiment mal en point, le combat sera interrompu. Enfin, pour moi, les points essentiels à garder à l’esprit (je sais que c’est difficile):

  • RESPIRER!!! Souffler à chaque coup…
  • Tourner autour de l’adversaire, ne pas rester dans sa « mire »: un combattant qui bouge latéralement est bien plus difficile à cadrer.
  • Combattre simple: le but n’est pas de passer des techniques (de toutes façons, avec les gants, c’est peine perdue)
  • Eviter tant que possible le combat au sol: c’est ce qu’il y a de plus épuisant.
  • Essayer de conserver sa garde haute: une garde qui baisse, qui dévie… Ca se VOIT! Et pas qu’un peu! (On vous le fera remarquer de toutes façons).

Pour terminer, quelques exemples de combats durs pour différent passages de grade: vous pourrez constater que ça envoie bien quand même…

Cet article, publié dans Arts martiaux, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Krav-Maga: le combat dur

  1. Marini dit :

    Très bonne présentation. Merci

  2. pikolus dit :

    Super etat des lieux du combat de passage de grade. Etant moi meme pas très a l’aise sur la partie combat je me reconnais dans les appréhensions de mon frais passage de ceinture verte !
    En tout cas super blog que je decouvre et que je vais parcourir de suite.

  3. Johnf120 dit :

    Great blog! I am loving it!! Will come back again. I am taking your feeds also bbeabgdbdkak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s