La « Méthode Naturelle » de Georges Hébert

Si vous vous intéressez à tout ce qui tourne autour de la musculation et du renforcement musculaire, peut-être avez-vous entendu parler de la Méthode Naturelle de Georges Hébert. Cette méthode d’éducation physique naturelle est intrinsèquement liée au Parkour (art du déplacement et du franchissement), et c’est en m’intéressant à cette discipline que je l’ai découverte. C’est une méthode que je trouve assez fascinante dans son approche, même si concrètement, il me semble assez difficile de la suivre de manière rigoureuse, à moins de vivre comme un ermite au cœur de la Forêt de Fontainebleau.

L’auteur et ses idées

Quelques mots sur l’auteur de la méthode pour commencer : Georges Hébert, né à Paris en 1875, mort en 1957, fut un officier de la marine française. D’abord lieutenant de vaisseau, il s’intéresse très vite à l’éducation physique et devient même responsable de l’instruction physique dans la marine.  Apparemment, c’est lors de ces voyages lointains, en constatant la forme physique d’indigènes qu’il a l’idée de cette méthode naturelle : en effet, les individus qu’il croise ont à ses yeux un physique remarquable, alors qu’ils ne pratiquent aucun exercice particulier en dehors de ce que leur existence plus proche de la nature leur impose.

Georges Hébert a laissé une littérature abondante (une douzaine d’ouvrages), et il est intéressant de noter que ces idées allaient bien au-delà de la simple éducation physique. Hébert prônait une éducation intégrale qui concernait aussi bien les activités physiques que des valeurs dites « viriles » (volonté, courage…) ou bien l’éducation morale. L’objectif final est, selon Hébert d’être « fort pour être utile ». Globalement, les idées d’Hébert sont à rapprocher du mouvement naturiste en vogue au début du 20ème siècle : l’éducation physique naturelle n’est que la première étape visant à développer un mode de vie et de pensée naturiste qui rapprocherait l’homme de la nature, à l’inverse de la vie « civilisée » qui l’en éloignait.

Une méthode de renforcement musculaire

Le postulat de base de la méthode Hébert, en tant que méthode de renforcement musculaire est assez simple : à l’état naturel, les animaux ou bien les hommes vivant de manière primitive ont une excellente condition physique et une musculature idéale. La méthode mise au point par Hébert n’est donc pas véritablement un programme d’entraînement, mais plutôt une adaptation de mouvements pratiqués à l’état naturel par l’homme « primitif » : pas d’exercices statiques type tractions ou pompes, uniquement des exercices en mouvements, que Georges Hébert à classé en 10 catégories :

  • la marche
  • la course
  • le saut
  • le grimper
  • le lever
  • la quadrupédie
  • le lancer
  • l’équilibre
  • la défense
  • la natation

L’idée est donc de développer le corps naturellement et de manière harmonieuse (à opposer à une pratique "mono-disciplinaire" et sclérosante du sport que dénonce Hébert). Ceci se fera en courant, en sautant, en grimpant, en lançant des objets… si possible dans un environnement le plus naturel possible. Une "séance" ressemble donc à une espèce de parcours en continu, alternant les efforts intenses (course, grimper…) et les périodes de repos relatif (marche), typiquement en pleine forêt. A noter également l’existence du"Parcours Hébert", qui regroupe les différents obstacles  en un seul parcours (avec quelques photos d’époque en prime, source http://aviatechno.free.fr)

  • Montée de corde de cinq mètres de hauteur,
  • Traversée pendulaire sur corde horizontale de huit mètres,
  • Descente par une perche en bois,
  • Franchissement d’un fossé de trois mètres et profond de deux mètres,
  • Escalade et saut de mur de deux mètres,
  • Porté d’une bûche de quinze kilogrammes sur une poutre de six mètres de long à soixante centimètres de hauteur,
  • Reptation sous des grillages d’une hauteur de quarante centimètres et de dix mètres de longueur,
  • Montée à six mètres de hauteur par une échelle en branches,
  • Traversée sur un « pont » de branches,
  • Saut de corde « à la Tarzan »,
  • Pour finir par un tour de piste de deux cent cinquante mètres.

La parenté avec des activités telles que le Parkour ou l’accrobranche est finalement assez évidente.

Et en pratique ?

Alors vous allez me dire que ça a l’air chouette sur le papier, mais pas forcément évident à mettre en oeuvre. Ce n’est pas faux. Néanmoins, je pense qu’il y a des choses à prendre dans cette méthode, et à adapter à sa propre pratique. Parmi les exercices les plus facilement accessibles, je mettrais:

  • tout ce qui est course évidemment: course normale, course de vitesse (en fractionné par exemple). La quadrupédie peut-être envisageable dans le cadre d’un échauffement.
  • le grimper peut être "simulé" par un exercice bien connu des pompiers: la planche, c’est-à-dire se hisser au-dessus d’une barre de traction en partant d’une position suspendue. C’est un excellent mouvement qui présente l’avantage de ne pas être purement statique. Je pense que quelques "planches" peuvent se substituer avantageusement à une série de tractions (dans le cadre de la Méthode Lafay par exemple).
  • pour tout ce est lancer/porter d’objets, ce qui me vient le plus naturellement à l’esprit est l’utilisation de Kettlebells, dont j’ai déjà parlé précédemment, et qui présente en effet l’avantage de permettre des exercices dynamiques.
  • la natation: pas besoin d’en dire plus, tout le monde connaît les bienfaits de sa pratique. Même sans y aller toutes les semaines, un petit tour à la piscine du coin de temps en temps, ça ne mange pas de pain.

De manière générale, on cherchera à privilégier les exercices dynamiques, pratiqués en mouvement. Car l’idée sous-jacente à l’Hébertisme est celle d’une musculation "utile". Et pour cela, la meilleure chose à faire selon moi est de savoir diversifier ses activités, afin de ne pas s’enfermer dans un programme d’entraînement rigide et immuable.

About these ads
Cette entrée, publiée dans Musculation, est taguée , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

22 réponses à La « Méthode Naturelle » de Georges Hébert

  1. Je ne connaissais pas du tout cette "méthode naturelle", voilà qui est fait ;-)

    • Bastoun dit :

      On en parle dans le "Femme Actuelle" de cette semaine^^

      • Beugnier dit :

        Pouvez-vous me donner les référence de cet article ou m’envoyer un scannage?

      • Bastoun dit :

        Malheureusement, le magazine n’était pas à moi, j’aurais du mal à la retrouver… Tout ce que je peux vous donner, c’est la date (que j’avais relevé, car je trouvais ça amusant, ayant écrit mon article récemment). Je regarderais, mais de mémoire, c’était au plus une 1/2 page qui proposait quelques exercices de fitness inspirés de loin de la méthode Hébert. Je tâcherai de voir si je peux le récupérer néanmoins.

      • Bastoun dit :

        Après petite recherche sur le net, je dirais Femme Actuelle # 1374, du 24 au 30 janvier 2011, c’est celui qui correspond à la date en tout cas. Je vais voir si je peux le retrouver.

  2. lombard dit :

    La Maison de champagne Pommery ouvre en 1913 un "Collège d’athlètes", dirigé par le lieutenant de vaisseau Georges Hébert, qui va y enseigner sa célèbre « méthode naturelle » connue sous le nom d’hébertisme. Marche, course, saut, grimper, lever, natation et exercices de défense naturelle. Le parc Pommery offre déjà toutes les installations nécessaires pour la bonne marche de ce collège, qui suscite cependant quelques polémiques, certains intellectuels étant choqués par l’accouplement du mot collège au mot athlètes, d’autres qualifiant ce collège de « boutique à muscles », de « boîte à bachot pour candidats aux Jeux olympiques ».
    La méthode "Hébert" séduit beaucoup de jeunes qui sont rebutés par les systèmes fastidieux d’éducation physique pratiqués dans les écoles. Le Champagne Pommery affronte les idées préconcues, prouve son ouverture d’esprit et expérimente des voies nouvelles qui se révéleront très favorables à l’épanouissement des hommes et femmes qui s’y aventurent. En six mois, une piste ovale, un gymnase couvert de 40 mètres sur 20 et une piscine en plein air sont construits, accompagnés de salles de boxe et d’escrime. Le renouveau de l’athlétisme national est là!
    Merci à Hébert et à son Mécène Pommery !

  3. Beugnier dit :

    Je suis le président de la fédération belge d’hébertisme. Je vous invite à visiter notre site http://www.fbh.be
    Vous découvrirez qu’il n’est pas nécessaire de vivre en ermite au milieu de la forêt de Fontainebleau pour pratiquer la méthode. Personnellement, je pratique cette méthode depuis mon enfance. Elle m’a été enseignée par mon père. Celui-ci l’avait découverte au travers des livres d’Hébert en captivité en Allemagne. C’est la Croix-Rouge qui lui avait transmis ces livres.
    En France, il y a des centres à La Brède, Nantes et Aulnay-sous-Bois

    • Bastoun dit :

      La formulation était un peu provocante, mais plus à prendre avec humour. Elle voulait surtout signifier qu’à moins d’avoir une association comme la vôtre (qui n’est pas courante, votre site est le seul du genre que j’ai trouvé), la méthode Hébert n’est quand même pas très évidente à pratiquer (en tout cas moins que des méthodes de musculation plus classiques).

      • Beugnier dit :

        Le sujet est intéressant.
        Pour ma part, je considère la nature comme la plus belle salle de gymnastiqueau monde. Tout est prétexte à exercice : un arbre couché par exemple peut servir à l’équililibre, à la quadrupédie, aux sauts, à renforcer les abdominaux, au porter voir au lancer.
        On peut lancer des pierres, grimper aux arbres ou sur un rocher, sauter une rivière, utiliser des perches, passer sous un tailli …..l’imagination est au pouvoir.
        Bien sûr, nous ne nous limitons pas à la musculation. La Méthode Naturelle vise au développement du coeur (musculation du coeur) et des poumons (travail de fond) de la souplesse, de l’endurance, de la résistance, de la coordination, de la force …etc.
        Mon intérrogation porte sur le fait suivant : pourquoi avons-nous tant de difficultés à nous développer et à nous faire connaître ? Que voulez-vous dire par moins évidente à pratiquer?
        Votre regard m’intéresse. Quelle image avez-vous des hébertistes?

      • Bastoun dit :

        Ma vision, je pense qu’elle est dans l’article: disons que je suis à la fois fasciné et circonspect. C’est avant tout le côté "esthétique" (un peu comme le parkour) de la chose qui me plait, mais j’ai plus de mal à m’imaginer suivre la méthode Hébert, excepté de manière ponctuelle, comme on le fait lorsqu’on fait de l’accrobranche par ex. Mais m’entraîner comme cela régulièrement ne me tente guère.

  4. Paul dit :

    Bon article, très intéressant! merci!

    ps: si vous pouviez donner quelque exercice concret, ça pourrait être sympa.

    • Bastoun dit :

      C’est ce que j’ai essayé de faire à la fin de l’article avec les exercices "pratiques" (planche, kettlebell…)
      Après, je ne suis pas vraiment un "expert" de la méthode Hébert, peut-être faudrait-il te tourner vers un "spécialiste", comme la personne qui a réagit au-dessus dans les commentaires: le site internet de son association est très bien fait d’ailleurs.

  5. Beugnier dit :

    Georges Hébert a codifié, dans sa Méthode Naturelle (MN), 10 familles d’exercices qui sont : la marche, la course, la quadrupédie, la grimper, le saut, l’équilibre, le lancer, le lever-porter, la défense et la natation.
    Tous les exercices découlent de ces 10 familles. Elles peuvent être combinées entre elles. Il est possible par exemple de faire un lancer à partir d’un arbre ou d’une poutre d’équilibre, il est possible de porter un individu tout en montant sur une échelle…etc. Une bonne leçon d’entraînement par la MN comporte 3 à 4 exercices de chaque famille. pour des raisons techniques, la natation se pratique très généralement lors d’une leçon spécialisée.
    Vous pouvez trouver bien sûr de plus amples renseignements sur le site de la fédération belge d’hébertisme (www.fbh.be). Mais le meiux pour découvrir cette méthode, c’est encore de suivre une ou plusieurs leçons dans un centre de notre fédération.

  6. j’ai pratiqué l’hébertisme durant deux années, chaque matin durant une heure, quand je me trouvais dans la Marine nationale, à l’école des mécaniciens, entre 16 et 18 ans.
    Par tout temps, torse nu, nous pratiquions dans les collines proches, la natation se faisant dans la rade de TOULON (VAR). Aujourd’hui à 65 ans, je pratique à l’occasion cette méthode, harmonieuse de développement.

    • Bastoun dit :

      Eh bien voila un témoignage à la fois intéressant et touchant. Il est vrai que l’hébertisme a pour lui ce côté sain et naturel, c’est ça qui me fascine le plus dans cette approche.

  7. bob_le_fourbe dit :

    Ça me fait penser au movnat: http://musculaction.com/news/movnat-paleo-fitness.htm
    Le gars a dû s’inspirer d’Hébert pour créer sa méthode d’entrainement.

    • Bastoun dit :

      C’est possible, on m’a fait la même remarqrue sur le forum de Musculaction, quand j’avais posté un lien vers cet article… Je ne connaissais pas Erwan Le Corre, mais dans la philosophie en tout cas, on peut sans doute rapprocher les deux pratiques.

  8. Kevin dit :

    Le précurseur du CrossFit, encore une fois les ricains ont rien inventés. Ils ont compacté les 10 catégories en 3 catégories: Gym, Haltères, Course

  9. jinnbreizh22 dit :

    j adore ça me rappelle mon engagement au 3 REI et toute ma préparation physique au CEFE merci pour toutes vos infos selva…

  10. Sylvain dit :

    Ca me rappelle un français aux USA qui s’appelle Erwan … J’ai oublié son nom.
    Il propose une méthode (MovNat pour mouvements naturels si mes souvenirs sont exacts) et des stages pour l’appliquer et a pas mal de succès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s